La chute de cheveux affecte autant les hommes que les femmes, et, si constater la perte de sa masse capillaire n’est jamais un plaisir, on peut distinguer deux situations de perte de cheveux. Chez Starks, on s’intéresse à différentes techniques d’âge management, et donc également à la greffe de cheveux.

Dans le cas d’une perte de cheveux temporaire, qui peut être causée par de nombreux facteurs (anxiété, carences en fer ou en vitamines, certaines maladies), la masse capillaire perdue correspond simplement au renouvellement de sa chevelure. C’est un processus naturel, et il n’est donc pas nécessaire d’envisager une greffe de cheveux. Si cela est votre cas, consultez un professionnel de santé, qui pourra étudier votre mode de vie et diagnostiquer la cause de la perte, afin de vous orienter vers un traitement ou une solution quelconque.

Une greffe de cheveux n’est recommandée qu’en cas de perte définitive, car une greffe dans le cas d’une perte temporaire pourrait déstabiliser la zone du cuir chevelu où les cheveux doivent-être implantés.

Dans le cas d’une perte définitive de cheveux, l’individu peut envisager cette greffe, en faisant appel à un chirurgien spécialiste. Mais à quel moment doit-on faire une greffe de cheveux ?

Différents facteurs à prendre en compte

  • L’âge du patient

Les individus subissant une alopécie précoce vont très souvent subir une calvitie de grande surface assez tôt. Le problème étant que pour envisager une greffe, il faut absolument que la calvitie se soit stabilisée, afin d’éviter les résultats hasardeux.

Au-delà de ces considérations, l’âge du patient n’a pas vraiment d’influence sur la greffe, tant que son alopécie est stabilisée.

  • La gêne exprimée par le patient

La greffe de cheveux est une solution censée réparer l’inconfort que ressent le patient quant à sa perte de cheveux. Il ne faut pas oublier que la greffe est une opération chirurgicale, et qu’elle doit donc être réfléchie et anticipée.

Le choix de cette solution doit émaner de la volonté du patient, et non de son entourage.

  • Le degré de dégarnissement

Le développement de l’alopécie n’est pas le même chez tous les individus, et peut concerner plusieurs zones capillaires (golfes, front, vertex, tonsure et les tempes). Selon le degré de dégarnissement, les méthodes de greffe sont différentes afin de traiter l’alopécie correctement.

  • La qualité de la zone donneuse

Une greffe consistant en l’implantation des cheveux restants du patient, la qualité de la zone donneuse est donc un facteur très important à prendre en compte dans la réalisation de l’intervention. Ce facteur est également à prendre en compte lors du choix de la technique de greffe.

Une greffe réalisée tôt dans la perte de cheveux est aussi une transition plus douce

C’est logique. Si l’on traite une calvitie à son début, le résultat après intervention sera tout aussi qualitatif, vous n’aurez pas le temps de vous voir dégarni, et votre entourage non plus. Le nombre de greffons à implanter étant plus faible, l’intervention sera moins onéreuse, et moins longue, et donc plus confortable pour vous.

Que des avantages donc ! Cependant, le meilleur moment pour réaliser une greffe de cheveux est celui que vous aurez choisi, en fonction de vos attentes, mais surtout du degré de stabilisation de votre alopécie !

Auto-diagnostiquez et évaluez votre stade d’alopécie

L’échelle de Norwood-Hamilton, portant les noms des deux médecins qui en sont à l’origine, permet de mesurer l’évolution de l’alopécie. Cette échelle comporte sept niveaux, allant de l’alopécie minimale à la calvitie (perte totale des cheveux)

  • Stade 1

L’individu subit une perte de cheveux très légère, juste au-dessus des proportions d’une perte temporaire. Les golfes se dégarnissent peu, et l’alopécie reste très difficile à diagnostiquer à ce stade.

  • Stade 2

Les golfes temporaux et frontaux commencent à se dégarnir symétriquement, et le vertex commence à se clairsemer. A ce stade de l’alopécie, des traitements sont envisageables, tels que des prises de différentes vitamines, ou des traitements par photothérapie par LED.

  • Stade 3

Ce stade est une accentuation du stade précédent. C’est partir de ce moment qu’on peut poser un diagnostic de l’alopécie, surveiller sa stabilisation ou non, et donc envisager une greffe de cheveux.

  • Stade 4

Non seulement les zones précédemment citées continuent à se dégarnir, mais le sommet du crâne commence également à être affecté.

  • Stade 5

Les deux zones affectées sont si dégarnies qu’elles se rejoignent

  • Stade 6

Cette étape consiste encore une fois en une accentuation du stade précédent : les zones de calvitie à l’avant et à l’arrière s’élargissent.

  • Stade 7

Dernier stade de l’alopécie : la calvitie : le dégarnissage du crâne et de la zone frontale est quasiment complet.

Grâce à l’échelle de Norwood-Hamilton, vous pourrez évaluer votre stade d’alopécie, et donc noter si elle se stabilise ou non. En fonction de ce résultat, vous pourrez prendre rendez-vous avec un spécialiste, et réfléchir à votre projet de greffe !

Confirmez votre choix de la greffe auprès d’un spécialiste

Une consultation auprès d’un spécialiste vous permettra déjà de savoir s’il s’agit d’une chute temporaire ou définitive de cheveux, mais aussi de vous orienter vers un traitement qui vous conviendra mieux, car la greffe n’est pas nécessaire dans certains cas. Une consultation vous permettra également d’évaluer les risques liés aux traitements ou à une greffe.

Un spécialiste pourra, en fonction du diagnostic qu’il aura fait de votre situation, répondre à toutes vos interrogations quant aux solutions proposées. Commencer au plus tôt le suivi de la procédure de greffe est également un excellent moyen de vous rassurer quant au résultat de l’opération, l’essentiel étant de se sentir à l’aise après opération, il est également important que toutes les étapes se déroulent sans encombre !

Pour être certain de faire le bon choix de chirurgien, voici quelques conseils :

  • N’hésitez pas non plus à refuser toute consultation avec un consultant qui ne semble pas professionnel,
  • Demandez à voir des photos avant/après de cas similaires au vôtre,
  • N’hésitez pas à poser toutes vos questions, notamment sur les résultats de l’intervention,
  • Vous pouvez consulter plusieurs médecins pour obtenir un ou plusieurs avis comparatifs pouvant pour aiguiller dans votre décision,
  • Ne faites pas une greffe de cheveux auprès d’un praticien avec lequel vous ne vous sentez pas en confiance pendant la consultation,
  • Pour résumer, privilégiez la transparence du chirurgien, et un suivi professionnel de votre situation !

Choisissez la technique de greffe qui vous convient

Il existe plusieurs méthodes et techniques utilisées dans la greffe de cheveux, et le choix de cette méthode dépendra de l’alopécie du patient et de ses attentes en termes de résultats. Si vous souhaitez entreprendre une greffe, après diagnostic médical, demandez à votre spécialiste quelle méthode est la plus adaptée à vos besoins.

Toutes ces méthodes sont réalisées sous anesthésie locale, et sont donc totalement indolores.

  • La technique FUE (Follicular Unit Extraction)

La FUE est une méthode de transplantation capillaire qui a pour but d’extraire les follicules pileux de la zone donneuse sans incision, afin de les réimplanter dans les zones receveuses. Plusieurs matériels différents peuvent être utilisés et on distingue donc deux types de FUE :

  1. La FUE semi-automatisée, qui est réalisée à l’aide d’un foret automatisé. Le médecin choisit lui-même les follicules à extraire, lui les réimplante, soit manuellement, soit à l’aide d’un instrument d’implantation.
  2. La FUE robotisée, qui est réalisée à l’aide d’un bras mécanique. Ce bras est contrôlé par un programme, et est muni d’une caméra servant à identifier les follicules aptes à être ré-implantés (ces follicules sont ensuite également validés par le médecin). Les follicules prélevés sont ensuite ré-implantés dans les zones dégarnies.
  3. La FUE « One Touch » utilisée par Starks Hair, est une version évoluée de la greffe FUE permettant de nombreux atouts. Cette solution est indolore, ne laisse aucune cicatrice, et consiste en une implantation des follicules un à un, ce qui permet une grande précision et un résultat très naturel.

La méthode FUE est la plus utilisée, car elle est peu douloureuse, et la période de récupération est rapide. Il est également à noter que l’opération ne laisse pas de cicatrices, les résultats sont donc plus discrets et naturels.

  • La technique de transplantation par bandelettes, qui consiste à prélever les follicules dans les zones les plus denses en cheveux de l’arrière du crâne. C’est la méthode de greffe capillaire la plus ancienne, et la moins chère. Néanmoins, cette méthode laisse des cicatrices, et le vieillissement des cheveux greffés laisse parfois à désirer.
  • La technique DHI est la méthode de transplantation capillaire la plus récente. Elle consiste en l’introduction d’un extrait de greffon dans un stylo implanteur, et donc un greffon à chaque insertion. Plusieurs stylos sont utilisés, chacun étant muni d’une quinzaine d’aiguilles. Cette méthode permet une densité capillaire très élevée, et donc un résultat très réussi. Néanmoins, cette méthode est la plus chère, et requiert une équipe formée minutieusement.

Choisissez-donc la technique de greffe adaptée à votre diagnostic et à vos besoins, pour des résultats qui répondront à vos attentes ! Plusieurs facteurs sont pris en compte dans le choix de la technique : la taille de la calvitie, le nombre de greffons nécessaires, la qualité et la densité de la zone donneuse, mais également votre façon de vous coiffer et vos habitudes.

N’hésitez pas à consulter un spécialiste loin de chez vous, s’il est spécialiste de la méthode de greffe que vous avez choisie. Vous le savez, une greffe de cheveux est une opération onéreuse, qui doit être réfléchie et préparée. Sachez que Starks Hair possède trois cliniques, une à Montpellier, une à Milan et enfin une à Tessaloniki, en Grèce, toutes trois à même de vous fournir des résultats irréprochables dans le suivi de votre cuir chevelu.

Créez-vous un environnement sain avant et après l’intervention

Vous pourrez reprendre toute activité sociale et professionnelle dès le lendemain de la greffe. Cependant, il y a quelques précautions à prendre avant l’opération.

Par exemple, il est fortement conseillé de ne pas fumer pendant quelque temps après la greffe, les conséquences du tabac affectant la circulation sanguine et donc le fonctionnement du cuir chevelu. Soyez-donc prêts à entreprendre un sevrage pour ne pas compliquer inutilement la pousse de vos nouveaux cheveux.

L’usage de traitements locaux de l’alopécie (le Minoxidil 5%, par exemple) est également déconseillé avant une greffe de cheveux. C’est également le cas de la consommation d’alcool ou de médicaments analogues, dont la prise est déconseillée dans les 48h précédant l’intervention.

Une greffe de cheveux peut s’effectuer à toute période de l’année. Cependant, la plupart des patients préfèrent prévoir des vacances après la greffe. Si tel et votre cas (ce qui est une bonne idée pour optimiser la procédure), sachez qu’il est préférable de ne pas se baigner en mer ni de trop s’exposer au soleil jusqu’à 20 jours suivant l’opération. Concernant la piscine, il est conseillé d’attendre au moins cinq mois après la greffe, afin d’éviter un contact avec de l’eau chlorée.

Et enfin, faites-vous confiance !

Entreprendre une greffe de cheveux est souvent un moyen de retrouver confiance en soi suite à une alopécie que l’on ne supporte plus. Il n’y a aucune raison de complexer d’avoir eu recours à la greffe de cheveux, si vous en ressentez le besoin, et que vous appliquez tous les conseils énoncés ici, foncez !

Il n’y a pas de moment précis et idéal pour entreprendre cette intervention. Faites-le si vous vous sentez prêt et en confiance avec la procédure.

Sachez que les technologies d’implantation capillaire sont de plus en plus au point, et qu’à moins de tomber sur un faux praticien, vous n’avez aucune chance de souffrir de conséquences désastreuses après intervention.

Et si à l’issue de cet article, si vous avez encore des interrogations à propos de la greffe de cheveux, Starks Hair sera ravi d’y répondre et de vous accompagner dans le traitement de votre alopécie !

Merci d’avoir consulté ce post. Starks fournit actuellement des solutions de gestion de l’âge dans des cliniques situées en France, en Grèce et en Italie. Veuillez cliquer ci-dessous pour lire cet article dans l’une de ces langues.

Grec: Πότε θα πρέπει να γίνεται μεταμόσχευση μαλλιών;

Italien: Quando ricorrere a un trapianto di capelli?

Take care of my hair

Remplissez le formulaire et nous vous contacterons au plus vite