La greffe de cheveux est une procédure ambulatoire extrêmement sûre qui est normalement sans risque ou complications lorsqu’elle est effectuée par un chirurgien qualifié, expérimenté et certifié. Cependant, comme dans toute opération, il existe des risques, qui sont toujours présentés en détail lors de votre consultation personnelle avec le chirurgien réalisant l’opération.

Comme dans toute procédure chirurgicale, une infection peut survenir. Mais ce n’est pas tout. Les patients peuvent aussi être sujets à des saignements excessifs, à des douleurs, à des cicatrices, à des démangeaisons et, plus étonnant, à des crises de hoquet.

La greffe de cheveux est une solution définitive et durable pour de nombreuses personnes afin de remédier à la perte de cheveux. Cependant, la crainte des effets secondaires ou de la douleur empêche les personnes concernées de franchir le pas. Mais cette crainte est-elle réellement justifiée ? Starks, clinique spécialisée dans l’age management et la technique d’extraction d’unités folliculaires, vous informe sur les risques potentiels et vous expliquer pourquoi ses craintes ne sont pas fondées.

Éclaircissement temporaire des cheveux préexistants

Après l’opération, certains cheveux préexistants peuvent s’amincir. Les cheveux préexistants reviendront à leur état normal quelques mois après l’opération. Ce phénomène est toutefois assez rare.

Saignements

Certains saignements sont normaux et s’arrêteront avec une simple pression. Un saignement persistant se produit dans environ un cas sur cent. Des points de suture supplémentaires sont seulement nécessaires dans le cas d’une intervention FUT, opération qui nécessite le prélèvement d’une bande de cuir chevelu dans la zone donneuse, à l’instar de la méthode FUE pratiquée par Starks.

Douleurs

Les patients ressentent rarement des douleurs, que ce soit pendant ou après l’opération. Pendant l’intervention, la zone donneuse et receveuse sont anesthésiées localement. Les patients ne ressentent donc aucune douleur.

Sinon, les douleurs post-opératoires sont assez minimes. Ils n’ont donc pas besoin de prendre d’analgésiques. Si de légères douleurs sont ressenties, les patients peuvent toutefois prendre du Doliprane.

Engourdissement

Un certain engourdissement transitoire est inévitable, généralement présent dans la zone donneuse, il peut durer quelques semaines. Cette sensation est rarement gênante ou durable.

Démangeaisons

Des démangeaisons apparaissent fréquemment, mais sont rarement gênantes et ne durent que quelques jours. Un shampoing quotidien aidera à soulager ces démangeaisons.

Elles sont causées généralement par l’apparition des croûtes. Cependant, si les démangeaisons sont trop importantes et deviennent intolérables, il faut consulter votre spécialiste ou un dermatologue. Des huiles hydratantes existent pour soulager ce phénomène.

Gonflement

Même si cet effet secondaire est rare, certains patients peuvent constater un gonflement au niveau du front et sur le contour des yeux. Il dure généralement entre 1 et 2 jours. Dans environ 1 % des cas, un « œil au beurre noir » peut se développer.

Infection

Toute opération chirurgicale possède un risque d’infection. Dans le cas d’une greffe de cheveux, seul un patient sur plusieurs milliers est touché. Néanmoins, elle se traite facilement avec des antibiotiques.

Dans le cas de la méthode FUE, le risque d’infection est faible. Il est toutefois particulièrement important de respecter les normes d’hygiène, c’est pourquoi il est toujours préférable de faire appel à un médecin expérimenté qui vous expliquera comment bien faire vos shampoings une fois la greffe effectuée. Les minuscules ouvertures qui apparaissent lors de la transplantation de cheveux par FUE guérissent généralement sans complication.

Cicatrisation

Les cicatrices chéloïdes ne se produisent que chez les individus prédisposés et, plus rarement encore (un cas sur mille), elles peuvent provoquer un effet de ridage.

Chaque fois que la peau humaine est coupée, elle guérit par un processus appelé fibrose. Cette fibrose (communément appelée cicatrice) est le processus naturel de réparation de la peau lorsqu’elle subit une destruction. Etant donné que les interventions de greffe de cheveux sont réalisées pour produire un résultat naturel, les cicatrices dans les zones transplantées sont généralement si petites que la fibrose est pratiquement indétectable. Dans le cas d’une FUT, la fine cicatrice linéaire est masquée par les cheveux qui repousse à l’arrière du crâne. De plus, les techniques modernes de suture permettent de réduire le risque de cicatrice trop importante.

Sinon, la greffe de cheveux FUE, technique utilisée par la clinique Starks, élimine le risque de cicatrice linéaire.

Kystes

Un ou plusieurs kystes peuvent apparaître dans la zone receveuse lorsque de nombreux greffons ont été transplantés. Ils disparaissent généralement d’eux-mêmes après quelques semaines ou immédiatement grâce à divers traitements simples. Ils ne font généralement pas plus de 2 ou 3 mm de diamètre, soit la taille de petits boutons.

Hoquet

Cela peut paraître étrange, mais le hoquet est un effet secondaire fréquent des chirurgies de greffe de cheveux. On a remarqué que cet effet secondaire touchait 5 patients sur 100. La cause n’est toutefois pas connue. Ces crises de hoquet peuvent durer plusieurs heures à plusieurs jours.

Comme toute opération chirurgicale, la greffe de cheveux (FUE ou FUT) comporte certains risques et effets secondaires. Cependant, il est important de vous rassurer : ils sont minimes et n’arrivent que rarement. Avant toute intervention, notre chirurgie spécialisée vous informera sur ces risques et vous aidera à prendre des mesures préventives pour réduire les chances de les voir apparaître. Rappelons également pour finir que la transplantation capillaire est une des chirurgies esthétiques les plus sûres et les moins invalidantes qui existent. Le lendemain de l’opération, il est possible de reprendre le cours de sa vie normale. Il faut juste prendre quelques précautions, notamment au niveau des premiers shampoings et des soins à appliquer pour justement limiter la majorité des effets secondaires comme le risque d’infection, les démangeaisons, les douleurs et les saignements.

Si vous êtes intéressé par la greffe de cheveux, rendez-vous sur le site Starks, la clinique qui prend soin de votre chevelure. 

 

Merci d’avoir consulté ce post. Starks fournit actuellement des solutions de gestion de l’âge dans des cliniques situées en France, en Grèce et en Italie. Veuillez cliquer ci-dessous pour lire cet article dans l’une de ces langues.