Skip to main content

La restauration capillaire n’est généralement pas dangereuse pour le patient. Les interventions sont sûres et comportent très peu de risques, comme la plupart des procédures médicales de routine. Lorsqu’ils sont réalisés par un chirurgien plastique qualifié, les greffes et autres restaurations capillaires comportent peu de risques. Cependant, les patients doivent toujours être informés des complications pouvant survenir pendant ou après l’intervention. 

Risques post-opératoires

Les patients n’ont généralement pas à s’inquiéter des risques liés aux greffes capillaires, mais il peut malgré tout y en avoir dans de rares cas. Si la zone n’a pas été correctement nettoyée ou a été exposée à une bactérie en amont, il y a un risque d’infection. L’infection est un risque associé à tout type d’incision et qui survient lors du processus de cicatrisation. Ainsi, si les patients remarquent des saignements anormaux après l’intervention, ils doivent immédiatement contacter un médecin. 

Autres risques 

Bien que l’on évite généralement les cicatrices, certains patients peuvent développer davantage de tissus cicatriciels que d’autres à la suite d’une greffe de cheveux. La repousse peut également être inégale ou « parcellaire », mais la plupart des patients peuvent espérer une repousse complète dans les 6 à 12 mois. Dans de rares cas, la greffe peut être rejetée mais cela ne signifie pas nécessairement qu’elle a échoué. Dans ce cas, une nouvelle greffe pourra être envisagée afin d’obtenir la repousse souhaitée. 

La plupart des risques peuvent être atténués

Si un patient choisit une clinique respectueuse des directives sanitaires et disposant des qualifications nécessaires, le processus de restauration capillaire est généralement bénin. Le chirurgien et le patient devront tous deux suivre les procédures nécessaires afin de garantir l’efficacité et la sécurité de la greffe. Maintenir la propreté de la zone pendant la période de rétablissement et suivre quelques précautions sont des étapes essentielles après l’intervention. 

Il est préférable d’éviter ces gestes après une restauration capillaire :

  • Faire du sport pendant 1 semaine 
  • Brosser/peigner les cheveux pendant 3 semaines
  • Porter un couvre-chef (jusqu’à ce que le chirurgien l’autorise)
  • Laver les cheveux pendant quelques jours

Renseignez-vous

Si vous envisagez une restauration capillaire, renseignez-vous et trouvez une clinique qui vous convient. Faire l’objet d’une évaluation et parler avec des professionnels du milieu vous aidera à prendre la décision la plus sûre possible. Tout le monde n’est pas un candidat idéal à la restauration capillaire, en particulier lorsqu’il s’agit de décider de la procédure la plus efficace en cas d’alopécie (chute de cheveux).

Pourriez-vous être candidat ?

Si vous envisagez une restauration capillaire, vous et le chirurgien devrez faire preuve d’une totale transparence afin de déterminer si vous êtes un candidat idéal. Les risques inhérents à la restauration capillaire sont bien moindres lorsque les antécédents médicaux sont passés en revue. Des examens de routine permettront au chirurgien de comprendre vos facteurs génétiques, ainsi que les précédentes interventions médicales que vous avez subies par le passé. Chaque conséquence sera soigneusement examinée afin de déterminer si la restauration capillaire est l’option qu’il vous faut. 

Contactez Starks dès aujourd’hui pour prendre un rendez-vous d’évaluation gratuit dans notre clinique. Nous répondrons à toutes vos questions sur la procédure de restauration capillaire. 

Merci d’avoir consulté ce post. Starks fournit actuellement des solutions de gestion de l’âge dans des cliniques situées en France, en Grèce et en Italie. Veuillez cliquer ci-dessous pour lire cet article dans l’une de ces langues.

Take care of my hair

Remplissez le formulaire et nous vous contacterons au plus vite