Skip to main content

Notre corps change à mesure que nous vieillissons. Nous connaissons tous l’adolescence, la puberté, la ménopause, et tous les grands changements que nous endurons au fil des ans. Tandis que l’équilibre hormonal de notre corps se modifie, ce dernier subit des changements, comme la diminution de la mélanine dans nos follicules pileux, responsable du grisonnement de nos cheveux, ou encore la diminution de l’élasticité de la peau, à l’origine des rides sur notre visage. L’un des changements observés lorsque l’on prend de l’âge concerne les effets de l’exercice et de l’alimentation sur notre silhouette et notre poids.

Où va la graisse ?

Une partie du processus naturel de vieillissement de notre corps implique un changement de la répartition des cellules adipeuses. Lorsque les hommes vieillissent, la quantité de testostérone produite diminue à un rythme stable de 1 % par an à partir de l’âge de 30 ans. Ce changement hormonal modifie le stockage de la graisse sur le corps masculin ; au lieu d’être répartie plus uniformément, celle-ci se concentre alors dans l’abdomen. Cette augmentation peut également entraîner d’autres problèmes de santé que l’on associe au vieillissement ou à l’embonpoint, comme les maladies cardiaques ou le diabète.

Le corps féminin connaît lui aussi une baisse d’une hormone majeure, l’œstrogène. Les concentrations plus importantes d’œstrogènes enregistrées chez la femme à la puberté répartissent la graisse autour des hanches, des cuisses, des fesses et de la poitrine. La diminution naturelle des œstrogènes constatée lors de la périménopause et de la ménopause peut engendrer une redistribution moins harmonieuse de la graisse, qui a aussi tendance à se développer de préférence dans l’abdomen plutôt que dans d’autres parties du corps.

Comment prend-on du poids ?

La façon dont notre corps transforme les aliments en énergie, également appelée métabolisme, évolue avec l’âge. L’âge s’accompagne souvent d’un ralentissement du métabolisme, même si le ralentissement observé durant nos vieux jours n’est pas dû à des facteurs intrinsèques, mais reflète plutôt, en grande partie, les changements apportés à notre mode de vie. En vieillissant, nous avons une propension à être moins actifs que dans notre jeunesse. Notre vie change et nous avons tendance à bouger moins, que ce soit dans un cadre récréatif ou sportif. Cela est en partie dû au vieillissement de notre corps : nous nous apercevons que le temps de récupération peut être plus long après des efforts intensifs, ce qui nous rend moins enclins à faire de l’exercice à l’avenir. Mais ce changement est surtout dû à une baisse de l’activité physique et à des choix alimentaires moins sains.

Ce que vous pouvez faire

Ce n’est pas parce que votre corps vieillit et que la répartition de la graisse change que vous ne pouvez rien y faire. La façon dont nous gérons notre poids dans les dernières années de notre vie est la même qu’à n’importe quel âge. Le meilleur moyen de surveiller son poids est de faire davantage d’exercice et de manger mieux. Des études montrent que les personnes qui demeurent actives et conservent une alimentation saine sont plus susceptibles d’aborder le troisième âge avec un corps dont elles sont fières.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la gestion de votre poids et d’autres aspects de votre apparence, contactez Starks dès aujourd’hui.

 

Merci d’avoir consulté ce post. Starks fournit actuellement des solutions de gestion de l’âge dans des cliniques situées en France, en Grèce et en Italie. Veuillez cliquer ci-dessous pour lire cet article dans l’une de ces langues.