D’après de nombreuses études, on estime que chaque personne perd en moyenne entre une cinquantaine et une centaine de cheveux chaque jour. Cependant, certaines personnes remarquent une chute plus importante de leurs cheveux, que soit au moment du coiffage ou du lavage, et cela implique souvent l’apparition d’une calvitie. Ce phénomène touche majoritairement les hommes. En effet, à partir de l’âge de 50 ans, la calvitie serait un problème reconnu pour plus de 50 % de la gente masculine. Mais elle peut apparaître bien plus tôt dans vie d’un homme, certains témoignent que leur perte de cheveux a débuté dès la vingtaine. Mais alors quelles sont les solutions possibles face à ce phénomène qui touche autant d’hommes ? Quelles sont les informations essentielles à connaître à ce sujet ? Comment lutter contre la calvitie chez l’homme ? Réponses avec les experts des soins capillaires, Starks.

Comprendre ce qu’est la calvitie

Afin de mieux comprendre comment la calvitie peut apparaître. Il est tout d’abord essentiel de comprendre le fonctionnement du cycle de votre chevelure, aussi appelée le cycle pilaire. Il se développe principalement en trois étapes. Premièrement, on assiste à la phase de croissance, dite phase anagène. C’est durant cette période, estimée entre deux à cinq ans, que le cheveu se développe progressivement. Deuxièmement, on retrouve la phase de transition ou phase catagène durant laquelle on observe un arrêt de la croissance du cheveu. Cette phase dure généralement une quinzaine de jours. Enfin, troisièmement, on passe à l’étape télogène, ou étape de repos au moment où la chute du cheveu se produit.

Dans le cas d’une calvitie, le cycle pilaire est déréglé. Les périodes des différentes phases s’écourtent et favorisent ainsi une perte rapide du cheveu. C’est notamment la première phase du cycle pilaire qui se modifie, la croissance du cheveu devient bien moins longue, et laisse plus rapidement la place à la phase de transition. Ce phénomène prouve un réel dérèglement du cycle pilaire, qui nécessite un renouvellement du cycle plus rapide. Et lorsque l’on sait que chaque personne est dotée en moyenne d’une vingtaine de cycles pilaires tout au long de sa vie, on comprend que la calvitie provient d’un épuisement prématuré des cycles du cheveux.

Quelles sont les origines de la calvitie ?

En dehors du fait que le cycle pilaire des personnes atteintes de calvitie soit restreint, il y a différentes causes qui expliquent ce phénomène. En effet, de nombreux facteurs peuvent être identifiables dans le cas d’une calvitie chez l’homme, comme nous l’expliquent les experts Starks. D’une part, on retrouve des pratiques capillaires trop agressives pour certains cuirs chevelus, tel que la coloration, le lissage ou même l’utilisation de certains shampoings n’étant pas adaptés au type de cheveux. D’autre part, on observe aussi que les hommes victimes de calvitie peuvent présenter un mauvais équilibre alimentaire, engendrant alors des carences qui favorisent la perte de cheveux. Mais la principale origine de la calvitie chez l’homme provient de ses gènes. La calvitie est alors appelée alopécie androgénétique. Pour la plupart des hommes atteints de calvitie, il est facile d’observer que si leurs pères ou grands-pères étaient atteints de calvitie, ils présentaient alors un risque bien plus important d’être eux aussi soumis à un problème de perte prématurée des cheveux. Outre l’aspect héréditaire, la calvitie peut aussi provenir d’une production importante d’hormones. Et on parle plus principalement des hormones masculines, telles que la testostérone qui sont à l’origine du phénomène d’accélération du cycle pilaire, jusqu’à son épuisement. C’est pourquoi, la calvitie touche bien plus d’hommes que de femmes et qu’ils transmettent cette particularité à leurs descendants.

Mais après avoir identifié les différentes causes qui peuvent être à l’origine d’une calvitie, il est donc possible de comprendre pourquoi vous êtes atteints de calvitie et ainsi de lutter contre son développement. Dans le cas d’un régime alimentaire peu équilibré par exemple, il est possible d’y remédier en modifiant votre façon de manger. Ou en ce qui concerne l’usage de produits trop agressifs pour vos cheveux, vous pouvez plutôt vous orienter vers des produits moins agressifs, comme les shampoings bio. Mais il existe bien d’autres façons de lutter contre la calvitie chez l’homme et nous allons le découvrir.

Les principales solutions afin de lutter contre la calvitie chez l’homme en fonction de son stade d’avancement

Évidemment, toutes les calvities ne sont pas identiques. Vous avez certainement pu l’observer mais il existe différents stades dans ce processus de perte de cheveux. Ainsi, les solutions sont nombreuses mais pas toujours adaptées à chaque type de calvitie. C’est pourquoi, les experts Starks pensent qu’il est essentiel de trouver une solution adaptée en fonction de l’avancement de la calvitie, afin de tester des solutions initialement assez simples avant d’envisager des solutions plus complexes. Et pour mieux comprendre quelle est la solution la plus adaptée à votre cas, il est essentiel de se baser sur la classification d’Hamilton que nous allons découvrir immédiatement.

La classification d’Hamilton pour mieux identifier le degré d’alopécie

Au cours des années 1970, deux scientifiques américains ont mis au point une échelle permettant d’évaluer précisément le degré d’avancement d’une calvitie :

–          Le stade 1 : le dégarnissement léger

Au cours de cette première phase, l’homme n’est pas encore atteint de calvitie mais il présente un crâne simplement moins fourni qu’auparavant. Ce dégarnissement léger apparaît généralement à l’avant du crâne ou au-dessus des oreilles.

–          Le stade 2 : le dégarnissement continu

Tout comme pour le stade précédent, la calvitie n’est pas encore clairement visible. Cependant, le dégarnissement s’observe de manière plus accentuée, notamment au niveau de l’avant du crâne, où apparaît un creusement progressif mais encore léger.

–          Le stade 3 : le creusement

À ce stade, la calvitie commence à être plus visible. On observe effectivement un creusement de plus en plus prononcé à l’avant du crâne mais aussi un dégarnissement des golfes temporaux.

–          Le stade 4 : la calvitie atteint le vertex

Après le creusement croissant des zones frontales et temporales, le vertex commence aussi à être touché par le phénomène. Pour rappel, le vertex constitue le sommet du crâne, où se situe généralement un épi.

–          Le stade 5 : les zones frontales et temporales rejoignent le vertex

Une fois que le vertex est atteint, la calvitie continue de se propager jusqu’à créer une zone globale qui entraîne un allongement de l’alopécie des zones frontales et temporales jusqu’au vertex.

–          Le stade 6 : la zone à l’arrière du crâne est touchée

Ce stade est généralement atteint après avoir passé la cinquante, voire la soixantaine. Mais il provoque néanmoins un développement de l’alopécie à l’arrière du vertex.

–          Le stade 7 : la calvitie hippocratique

Le dernier stade de la classification d’Hamilton présente une calvitie presque totale, que l’on appelle également la calvitie hippocratique. Elle se caractérise par une alopécie quasi-totale. Les seules zones du crâne qui ne sont pas touchées à ce stade sont celles situées au niveau de la nuque et du contour des oreilles.

Du stade 1 au stade 3 : de nombreuses solutions sont possibles

Que vous soyez atteint personnellement d’alopécie ou non, il est essentiel de prendre soin de vos cheveux. En effet, il s’agit là de la première solution afin d’empêcher tout développement d’une alopécie plus prononcée. Et en matière d’entretien des cheveux, les solutions ne manquent pas. Tout d’abord, il faut savoir utiliser les produits adaptés. Privilégiez les shampoings à base de plantes ou d’autres éléments naturels qui apporteront de la douceur à votre cuir chevelu et qui évitera tout risque d’agression susceptible d’aggraver une calvitie naissante. Evitez de vous laver les cheveux tous les jours. Un lavage avec les bons produits, à raison de deux à trois fois par semaine, suffira pour rendre vos cheveux propres tout en évitant de les abîmer inutilement.

Outre la bonne sélection de shampoings adaptés, il existe d’autres solutions simples afin d’éviter l’alopécie. On parle notamment des solutions liées à l’alimentation, car oui le régime alimentaire peut favoriser l’apparition d’un crâne dégarni. Il est donc conseillé d’éviter de manger des éléments gras qui seraient susceptibles d’encourager la calvitie chez l’homme. De plus, il est recommandé d’adopter une alimentation équilibrée, en favorisant les aliments contenant beaucoup de fer et de vitamines, qui rendront, de surcroît, vos cheveux plus brillants.

Du stade 3 au stade 5 : un grand nombre de solutions restent envisageables

A partir d’un stade 3 relativement avancé, une bonne alimentation et un entretien régulier des cheveux ne sont plus des solutions suffisamment efficaces. A ce moment, il est alors envisageable d’opter pour des solutions plus adaptées. Les experts de Starks recommandent qu’à ce stade, il est préférable de s’orienter vers un traitement médical. Il existe effectivement plusieurs traitements capables de ralentir considérablement le développement d’une alopécie.

D’une part, on retrouve l’option des soins capillaires spécialement dédiés aux calvities. Généralement, il s’agit de lotions fabriquées à partir de minoxidil. Ce composant de la lotion est reconnu pour ralentir la perte de cheveux mais aussi pour prolonger leur cycle de croissance. Il est tout de même nécessaire d’appliquer la lotion de manière régulière durant une période de quelques mois avant de constater des résultats satisfaisants.

D’autre part, les lotions capillaires peuvent s’ajouter à un autre traitement médical. Cette solution consiste à prendre régulièrement des comprimés à base de finastéride. Ces comprimés agissent directement sur les hormones masculines, à l’origine du dérèglement du cycle capillaire. Ainsi, en combinant ces deux solutions médicales, il est possible de retarder largement la croissance de l’alopécie.

Du stade 5 au stade 7 : la chirurgie et la dermopigmentation sont des solutions efficaces

Une fois que la calvitie semble bien installée, il ne faut tout de même pas se résoudre à cette situation. En effet, même avec une alopécie développée, des solutions sont parfaitement adaptées et sont capables de répondre à la demande de nombreux hommes souffrant d’une calvitie importante. Pour remédier à cela, les experts Starks proposent un accompagnement et un conseil personnalisé en fonction des besoins et des envies de chaque patient. Mais les deux solutions phares proposées par Starks concernent la dermopigmentation et la greffe de cheveux grâce à la technique FUE. Ces deux solutions nécessitent une intervention chirurgicale, réalisée par de véritables spécialistes mais capables d’aider les patients à retrouver leur chevelure. D’une part, la dermopigmentation permet de donner un effet rasé au crâne des patients grâce une technique de tatouage performante et discrète. Tandis que la greffe de cheveux FUE permet une réimplantation de bulbes capillaires de manière efficace et immédiate. Découvrons plus en détail ces deux spécialités que propose Starks afin de remédier à une calvitie prononcée.

La dermopigmentation, une intervention innovante de Starks

La dermopigmentation consiste en une intervention chirurgicale réalisée par de véritables professionnels de l’univers esthétique. Tout comme des tatoueurs, ces derniers vont dessiner de légers points sur les zones présentant une calvitie en donnant ainsi un effet rasé au crâne du patient. Cependant, il existe tout de même une différence en comparaison à la pratique d’un tatoueur. Les professionnels capables de réaliser une dermopigmentation utilisent une encre médicale, spécifiquement adaptée à ce genre de pratique. L’encre est donc différente de celle que l’on peut trouver dans un salon de tatouage, car elle est de meilleure qualité et elle offre une meilleure conservation afin de profiter d’un résultat satisfaisant sur le long terme. La dermopigmentation nécessite entre deux à trois séances pour un résultat immédiat et durable.

La greffe de cheveux FUE One-Touch développée par Starks

Parmi les différentes techniques existantes liées à la greffe de cheveux, la plus performante est de loin la technique FUE. Elle permet d’extraire des cheveux situés dans une zone bien garnie du crâne afin de les greffer au niveau des zones touchées par l’alopécie. Et la technique FUE One-Touch développée par Straks présente une efficacité incroyable. Cette intervention manuelle est réalisée par un médecin spécialisé dans ce type de greffe de cheveux, car elle requière un savoir-faire important et une maîtrise parfaite du geste. La greffe FUE permet de greffer plus de 6000 cheveux, elle se réalise en une seule fois, sous anesthésie locale pour un résultat optimal environ deux mois après l’intervention.

En définitive, on peut dire qu’il existe de nombreux moyens de lutter contre la calvitie chez les hommes. En fonction du stade d’avancement de cette dernière, et en se basant sur la classification d’Hamilton, il est toujours possible de trouver des solutions, telles que des lotions ou des traitements médicamenteux. Et si votre calvitie est plus prononcée, vous pourrez toujours compter sur Starks qui sera en mesure de trouver la solution adaptée à votre besoin tout en prenant soin de vous accompagner au fur et à mesure.